Sommet de l’Union africaine : Tchiffi Zié donne les raisons de l’absence de Kadhafi Source : Le Nouveau Courrier : Dernière Mise à jour : 07/02/2011 (Auteur : Autre)

Publié le par monasam.over-blog.com

CSa majesté Tchiffi Zié a animé une conférence de presse samedi dernier au cours de laquelle il a expliqué pourquoi le guide libyen a brillé par son absence lors du dernier sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine.

«Pourquoi le Guide Mouammar Kadhafi et le forum n’ont pas honoré de leur participation le dernier sommet de l’Ua à Addis-Abeba ? ». C’est pour éclairer la lanterne de l’opinion sur cette question que le Secrétaire général permanent des rois, sultans, cheiks, princes, et leaders traditionnels d’Afrique, sa majesté Tchiffi Zié Jean Gervais a convié ce samedi la presse nationale et internationale à une conférence de presse au palais de l’Eburnie aux 2-Plateaux.

L’absence « volontaire » du guide libyen, selon Tchiffi Zié, est une interpellation à l’endroit des chefs d’Etats africains pour leur rappeler sa préoccupation majeure qui est l’unité du continent à travers la création des Etats unis d’Afrique. Le boycott du sommet de l’Ua est donc la voie qu’a choisie le président du forum des rois, Malik Moulouk Mouammar Kadhafi, pour protester contre le fait que les chefs d’Etat n’ont pas inscrit à l’ordre du jour son projet phare qui est la construction des Etats unis d’Afrique. Kadhafi ne décolère donc pas contre ses pairs d’avoir royalement ignoré son projet d’unification des Etats du continent. Qui devait se matérialiser, a indiqué Tchiffi Zié, par le lancement prochain du plan Mouammar Kadhafi (une sorte de plan Marshall) pour la reconstruction culturelle de l’Afrique. Autre raison qui pourrait expliquer le boycott du sommet par Kadhafi et le forum, c’est la présence remarquée de Nicolas Sarkozy et de Ban K-Moon à ce sommet. Car, a expliqué Tchiffi Zié, Kadhafi ne veut pas entendre l’occident dans le dossier ivoirien. Au dire de sa majesté, si l’Afrique était unie, on aurait pu éviter le problème en Côte d’Ivoire et l’Onu n’allait pas venir nous imposer son diktat. C’est pourquoi, il a salué la mise sur pied du panel des chefs d’Etat africains pour une évaluation du processus en vue de trouver des voies et moyens de régler la crise post-électorale par le dialogue.

A ce titre, le forum des rois et chefs traditionnels a fait des recommandations pour la réussite de la mission du panel à travers le comité d’experts. Entres autres que chaque camp s’abstienne de poser des actes de nature à entraver le travail du comité d’experts, à accepter la composition du panel de l’Ua telle quelle, à associer les leaders traditionnels et religieux dans cette quête de la vérité et qu’aucune ingérence étrangère ne vienne influencer le comité d’évaluation.

Il a par ailleurs appelé Gbagbo et Ado à se tendre la main pour privilégier une résolution pacifique de cette crise. A ce sujet, Tchiffi Zié a invité le président du Rdr à mettre fin à ses appels à la défiance des institutions de la République. « Ne pensez pas que nous avons pris parti pour un camp. Notre souci c’est la Côte d’Ivoire. Mais faites attention, si le panel n’arrive pas à trouver une solution à la crise en Côte d’Ivoire, les rois vont aviser », a prévenu Tchiffi Zié.

Publié dans ACCUEIL

Commenter cet article