A jour J – 1 / Tchiffi Zié révèle : ‘’Pourquoi je serai absent à l’investiture du Président Alassane Ouattara’’

Publié le par monasam.over-blog.com

20C’est avec stupéfaction que j’ai appris que des gens en armes et en treillis se sont rendus à mon domicile, le vendredi 13 mai 2011. Ayant maîtrisé le gouverneur militaire du palais de l’Eburnie, ces hommes ont tout saccagé à leur passage, emportant même le coffre-fort de la résidence. Devant des faits aussi graves que surprenants dans le contexte actuel en Côte d’Ivoire et en dépit des sentiments que de tels actes peuvent engendrer, je voudrais demander à toutes les organisations de la société civile, à tous ceux qui ont foi en moi et aux actions du Forum des Rois, Sultans, Princes, Cheiks et Leaders traditionnels d’Afrique et en ma qualité de secrétaire général permanent dudit Forum, de garder leur calme, mais surtout de pardonner. La Côte d’Ivoire revient de loin et c’est Dieu, Allah le Dieu Tout-Puissant, qui l’a voulu ainsi. Après cinq mois de crise postélectorale, dont le bilan est lourd, il est à présent temps de regarder vers l’avenir de la Côte d’Ivoire, en ayant en esprit l’intérêt général des populations ivoiriennes qui ont vécu des moments tragiques durant cette crise. La Côte d’Ivoire a besoin de la contribution de toutes ses filles et de tous ses fils pour se reconstruire. Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, est notre fils. C’est avec lui que nous devons œuvrer, chacun dans son domaine, à l’édification d’une nation unie, forte et prospère, car c’est tous ensemble que nous y parviendrons. Je voudrais donc lancer un appel fort à tous les gendarmes, à tous les policiers et à tous les militaires en leur demandant de reprendre le travail pour permettre à la Côte d’Ivoire d’aller de l’avant. Souvenez-vous que lorsque le colonel Yao Yao Jules était en exil, c’est moi qui l’ai conduit à l’état-major des armées pour qu’il puisse rejoindre son unité. Je vous demande pardon, au nom du peuple de Côte d’Ivoire, reprenez le travail. Chers frères des FRCI, l’heure n’est pas à la vengeance mais au pardon. Acceptez donc d’accueillir vos frères d’armes, sur l’ensemble du territoire national. L’actualité, c’est l’investiture du Président de la République, SEM Alassane Dramane Ouattara, à Yamoussoukro. J’avais prévu assister à cette cérémonie, mais les moments difficiles que je traverse m’en empêchent. Je prie les mannes de nos ancêtres, afin que cette cérémonie se passe dans un esprit de paix et de fraternité. J’invite donc tous les leaders traditionnels de Côte d’Ivoire à s’approprier cet événement et je demande aux Ivoiriens de réserver un accueil chaleureux à tous ceux qui fouleront la terre d’Eburnie.

Que Dieu nous bénisse tous

Sa majesté Tchiffi Zié Jean Gervais
Secrétaire général permanent du Forum des Rois, Sultans, Princes, Cheiks et Leaders traditionnels d’Afrique

Publié dans SA MAJESTE TCHIFFI ZIE

Commenter cet article